Le réseautage : entre savoir-faire et savoir-être

septembre 30, 2017 9:52 Publié par TeamRH

Vous l’avez sans doute déjà lu ou entendu, le réseautage est LA tendance actuelle pour développer son activité et/ou booster sa carrière professionnelle.

Que vous soyez dans une logique de prospection commerciale ou à la recherche de nouvelles opportunités professionnelles, le réseautage est le moyen recommandé pour parvenir à vos fins.

Néanmoins, il n’est pas toujours évident de se lancer. Alors comment faire ? Avec qui réseauter ? Que faut-il attendre du réseautage ? Nous allons tenter de vous aiguiller.

Le réseautage peut prendre plusieurs formes

La forme de réseautage la plus répandue est, comme vous pouvez l’imaginer, virtuelle. Grâce aux réseaux sociaux, nous sommes tous connectés par-delà les frontières et par-delà le temps. Encore faut-il savoir utiliser LinkedIn, Facebook et son Workplace, Twitter, etc… Chaque réseau social a sa spécificité et donc bien les connaitre permet déjà de bien réseauter.

Ainsi, on optera pour LinkedIn afin de développer son réseau professionnel ; on préfèrera Workplace pour les relations intra-groupe ; on twittera sur des questions d’actualité ou avec des personnalités ; Facebook reste « réservé » au réseau personnel ; etc…

Il ne faut pas hésiter à entrer en contact avec tel interlocuteur. Le plus gros risque est qu’il n’accepte pas cette demande de mise en relation. Vous conviendrez qu’il y a plus grave !

Nous avons tous un réseau, même s’il est peu fourni. La qualité du réseau n’est pas liée à la quantité de ses membres mais à l’adéquation entre votre recherche et les personnes sollicitées. Alors osez ! Croire que cela est réservé à une élite est une idée fausse. Certes, le réseautage au sein des grandes écoles est développé très rapidement car le sentiment d’appartenance (pour ne pas dire la culture d’entreprise) y est intrinsèque. Néanmoins, ce n’est pas une pratique forcément « mondaine ». Il faut s’approprier son réseau, le faire évoluer, l’entretenir et le consolider. Il vous sera forcément utile à un moment de votre vie (professionnelle).

Pour les puristes de la poignée de mains, rien de tel que les soirées « networking » ou « afterwork » qui sont des bons moyens pour faire des rencontres. Chaque occasion est bonne pour étoffer votre réseau ; chaque rencontre est utile. Qu’il s’agisse de la sœur du frère de l’ami d’un collègue ; ou bien d’un responsable juridique connu ; peu importe, l’idée est d’être ouvert et d’échanger.

A l’occasion d’une soirée où vous êtes invité(e), pensez à vous procurer la liste des personnes présentes en amont afin de préparer votre présentation. On pense bien évidemment à prendre suffisamment de cartes de visite, son plus beau sourire, et on remercie celui ou celle qui nous a invité (afin qu’elle pense à nous une prochaine fois J).

Le réseautage implique un savoir-être

Que vous réseautiez « en ligne » ou « en direct », il faut être attentif à l’image que vous dégagez. Certains codes doivent être respectés pour ne pas paraitre trop agressif ou intéressé.

Ainsi, en soirée networking, vous n’allez pas dégainer votre carte de visite dès que vous aurez (enfin) réussi à approcher le DRH de ce grand groupe tant convoité. Vous allez plutôt prendre le temps d’échanger avec lui sur son parcours, sur l’objet de sa présence ce soir-là, etc. L’échange des coordonnées devrait intervenir assez naturellement au fil de l’entretien ; selon les besoins et les ressentis respectifs.

De même, si vous contactez ledit DRH via LinkedIn et que votre InMail reste sans réponse, vous n’allez pas le harceler de demandes de connexion/ d’InMails du type « Bonjour Monsieur, Je me permets de revenir vers vous pour la énième fois… ».

Un réseau se travaille avec le temps. Soyez patient, l’audace paye !

Bien réseauter, cela s’apprend avec la pratique. Il n’y a pas de recette miracle. Ne cherchez pas à être quelqu’un que vous n’êtes pas, jouez avec votre personnalité.  Votre réseau ne doit pas vous ressembler mais doit pouvoir vous être utile.

Attention toutefois à garder à l’esprit que ce réseau doit pouvoir fonctionner dans les deux sens. Ainsi, restez attentif aux demandes qui vous sont formulées. On pense à convier ses contacts aux soirées auxquelles nous sommes conviées, on peut recommander un tel à un contact (même si celui-ci nous intéresse), et on échange les « bons plans » et les « bonnes adresses » (que ce soit une bonne table ou un bon cabinet de recrutement).